Votre âge, facteur déterminant pour bien choisir votre type d’entreprise

Votre âge, facteur déterminant pour bien choisir votre type d’entreprise

Etre un entrepreneur en herbe n’est pas de tout repos. Compte tenu de la diversité des approches que les « professionnels » ne cessent pas de rendre plus complexes qu’elles ne le sont d’ailleurs en réalité, il devient difficile de définir le statut juridique qui convient le mieux pour chaque situation. Et pourtant, il existe un facteur des plus simples qui vous permettrait de déterminer le régime qu’il vous faut pour votre entreprise. Il s’agit nul autre que de votre âge.

Bien souvent, les intervenants qui se veulent professionnels dans le monde de l’entrepreneuriat ont un dialogue des plus engageants, qui pourtant se limitent à :
« C’est compliqué, vous n’y parviendrez pas seul, faites appel à mes services ». Les conseils se diversifient, les uns aussi décourageants que les autres, en tous les cas pour tous ceux qui souhaitent monter seuls et par leurs propres moyens leurs entreprises.

Pour faire le bon choix et vous éviter de vous perdre la tête dans toutes les options qui s’offrent à vous, il est alors judicieux de vous fier sur un élément crucial : votre âge. En effet, il est préférable de déterminer votre statut d’entrepreneur en fonction de votre statut social et des régimes de retraite. Que vous souhaitiez être auto-entrepreneur ou sous le régime « salarié », pensez à créer votre entreprise selon la protection sociale que vous envisagiez de bénéficier. Et c’est bien plus un impératif pour tous ceux qui souhaitent choisir un associé, élément d’ailleurs pris en compte systématiquement par affeeniteam.

Ainsi en mettant au cœur de votre stratégie d’entrepreneuriat votre âge, il vous serait plus facile de définir la structure juridique adaptée à votre situation. Si vous disposez assez de temps pour vous préparer de bonnes pensions de retraite avec les régimes de capitalisation par constitution d’une SARL par exemple, être non salarié reste la meilleure des options. Le cas échéant, le régime salarié, en l’occurrence dans le cadre d’une SAS, s’avère plus propice compte tenu de sa visibilité et de sa malléabilité, particulièrement bénéfiques pour ceux qui sont à l’aube de leur retraite.

L’idée reste alors des plus pertinentes :
– Une SAS ou un régime salarié de retraite pour ceux qui sont âgés de plus de 53 ans
– Une SARL pour une cotisation régulière « non salarié » avec un régime de répartition par capitalisation pour les moins de 53 ans.


Tags associés à cet article:
Conseils pour créer son entreprise

Articles Similaires

Une subvention en faveur des createurs d’entreprise en situation précaire

Face à la crise, de nombreux créateurs d’entreprise et repreneurs ont dû faire face à des situations budgétaires défavorables. Si

Comment trouver un associé « développeur » ?

Lorsqu’on crée une entreprise spécialisée dans le secteur du web, il semble plus qu’opportun de s’associer à un spécialiste de

5 entrepreneurs qui n’ont pas le bac et qui ont réussi !

Réussir sa carrière professionnelle sans le bac, c’est possible Lorsqu’on écoute certaines personnes parler, il semblerait qu’avoir son bac est

Partagez ce contenu avec vos contacts