Pôle Emploi, un atout non négligeable pour se lancer dans l’entrepreneuriat

Pôle Emploi, un atout non négligeable pour se lancer dans l’entrepreneuriat

Créer une entreprise et être son propre patron sont les objectifs de bien d’employés. Quant aux demandeurs d’emploi, bon nombre d’entre eux espèrent pouvoir lancer un jour leurs entreprises et ne plus avoir à subir les contraintes d’un CDI. Toutefois, il ne s’agit pas d’un rêve irréalisable. En effet, Pôle emploi propose diverses aides financières destinées à accompagner les entrepreneurs dans leur projet. Tel est le cas de l’Accre.

L’Accre, pour lancer son entreprise plus facilement

L’Accre ou Aide au Chômeur Créant ou Reprenant une Entreprise est un dispositif mis en place par Pôle Emploi afin d’aider les demandeurs d’emploi à créer leur propre entreprise. Percevant des allocations de chômage et exonérés de cotisations sociales, les chômeurs peuvent bénéficier en parallèle de ces aides octroyées par Pôle Emploi pour lancer leur projet d’entrepreneuriat dans des conditions favorables.

Pour profiter de cette disposition, il convient d’effectuer la demande dans un délai maximum de 45 jours suivant la date d’immatriculation de la société. Ainsi, le porteur de projet peut recevoir à titre de capital 50% du reliquat de ses droits à l’assurance chômage. Par ailleurs, le versement de l’Accre se fait en deux temps : la première moitié dès l’obtention de l’aide et la seconde moitié dans un délai de 6 mois suivant la date de naissance de l’entreprise. Malgré ce versement en deux parties, le porteur de projet peut néanmoins bénéficier d’un montant conséquent dès la phase de lancement de son projet. Il pourra par la suite percevoir le reste des allocations pour améliorer son activité et assurer son développement sans devoir se fixer des objectifs sur le court terme.

Toutefois, faire une demande de l’Accre suppose que le chômeur ne figure plus dans la liste des demandeurs d’emploi. Il peut alors rater des opportunités d’emploi notamment si son projet connaît un échec. Dans ce dernier cas, il peut néanmoins réintégrer la liste des chômeurs et récupérer ses droits à Pôle Emploi dans un délai de 3 ans suivant la date de lancement de l’entreprise.



Pas encore commenté! Etre le premier à Ajouter un commentaire

Ajouter un commentaire

Your e-mail address will not be published.
Required fields are marked*


Inscrivez-vous à notre newsletter aujourd'hui

Recevez nos conseils pour créer votre entreprise sans contrainte
Recevez des articles exclusifs sur la création d'entreprise
JE M'INSCRIS

Partagez ce contenu avec vos contacts