Le crowdfunding, la solution innovante pour financer son entreprise

Le crowdfunding, la solution innovante pour financer son entreprise

Véritable phénomène de mode aux USA, le crowdfunding est désormais un moyen exceptionnel pour . Mais de quoi s’agit-il et quelles sont ses limites ?

Le crowdfunding ou le financement participatif

Le crowdfunding (ou financement par la foule) désigne, comme son nom l’indique, un mode de financement participatif requérant l’investissement d’une multitude de personnes. Cela suppose un financement plus large que celui offert par le cercle d’amis ou par l’entourage direct du porteur de projet. Mais alors, où trouver de tels investisseurs ? Sur Internet, bien entendu !

Quand l’apport personnel ne suffit pas, quand la banque n’accorde pas de prêts et quand les amis ou la famille ne sont pas partants pour investir pleinement dans son projet, il devient difficile pour un créateur d’entreprise de trouver le financement nécessaire. Toutefois, cela n’est pas une fatalité. Le crowdfunding est, en effet, une excellente alternative pour trouver des financeurs prêts à tout, en commençant par prélever un peu sur leurs économies…. Et bien sûr, trouver plusieurs petits donateurs à la fois signifie avoir suffisamment d’argent pour lancer un grand projet !

Le crowdfunding, de nombreux avantages

Le Crowfunding est basé sur le concept de don. Ces donations sont émises par des « amis » d’Internet, totalement inconnus de l’entrepreneur et qui, pourtant, sont prêts à suivre son projet. Celui-ci s’adressera aux followers des sites communautaires et des réseaux sociaux pour les inciter à contribuer à un projet « sympa réalisé par quelqu’un de sympa ». Et en contrepartie, ces « donateurs sympas » recevront des cadeaux, des bonus, des dédicaces…. Mieux, ils peuvent figurer parmi les clients privilégiés et s’offrir les produits en priorité sachant qu’ils ont participé au lancement du projet et sont de véritables investisseurs ! Visiblement, il s’agit de véritables privilèges pour les participants, sachant que la contribution est, sur le principe, minimale.

Pour le créateur d’entreprise en revanche, les montants souscrits par tous ces généreux donateurs en foultitude peuvent rapidement supplanter ceux qu’auraient acceptés les banques. Avec autant de followers, les organismes financiers peuvent même voir d’un nouvel œil le projet. Les levées des fonds deviennent plus faciles, car tout le monde souhaiterait y participer et vivre une véritable aventure avec la fierté d’avoir répondu présent dès le début du projet !

Avec plus de 6 milliards d’individus, faire appel au peuple virtuel est une excellente option pour trouver un financement, mais aussi pour atteindre une cible immense. En effet quand un follower est prêt à participer à un projet, cela signifie qu’il y croit. En collaborant au financement du projet, il est par défaut un client potentiel. Le financement participatif est alors un excellent moyen pour améliorer son e-réputation et élargir son réseau.

Au-delà de l’immensité de la cible, le crowdfunding suppose aussi une amélioration permanente du projet et de ce fait, constitue un grand pas vers le succès. Et pour cause, les nouveaux amis du web voudront contribuer à l’évolution rapide du projet. Les fins connaisseurs du segment de marché seront toujours prêts à donner les meilleurs conseils, sachant que le projet est aussi le leur. Quant aux autres, ils répondront toujours présents pour appuyer les idées de l’entrepreneur et faire de leur mieux pour véhiculer un message positif de son projet, qui est aussi le leur !

Les limites du crowdfunding

Le monde virtuel dans lequel le crowdfunding évolue est à la fois son point fort et son point faible. En effet, le financement participatif ne détient pas encore de réglementations qui lui soient propres. L’encadrer de la même manière que les autres types de marché peut alors constituer un frein non négligeable. Tel est notamment le cas des contrôles fiscaux ainsi que les diverses réglementations qui régissent les entreprises. Autre souci : les risques pour les financeurs participatifs. Et pour cause, le crowdfunding est basé sur l’idée de don. En étant donateurs, ils peuvent alors tout perdre. Enfin, l’inexistence de frontières sur le web peut supposer des levées de fonds aussi importantes, voire plus, chez les concurrents….

Cela étant, être un créateur d’entreprise et solliciter un public aussi large que celui d’Internet pour financer son projet reste une idée ingénieuse. Alors, pourquoi ne pas essayer le crowdfunding ?


Tags associés à cet article:
Financer son entreprise

Articles Similaires

Les 7 erreurs à éviter pour créer son entreprise à domicile dans les meilleures conditions

Vous prévoyez de lancer votre propre entreprise ? Vous avez enfin trouvé l’occasion d’être votre propre patron ? Et cerise

Etudiant entrepreneur : les 5 étapes pour créer sa propre entreprise

Bien souvent, les étudiants hésitent à se lancer dans la création d’entreprise à la fin de leurs études. Par peur

Trouver un associé 3 années ago Aller à la rencontre d’entrepreneurs pour monter son affaire

Aller à la rencontre d’entrepreneurs pour monter son affaire

Lorsque l’opportunité se présente, créer sa propre entreprise constitue une aventure vraiment très enthousiasmante. La concrétisation d’un projet amène des

Partagez ce contenu avec vos contacts